Lettre aux militants de la motion 2

Envoyer Imprimer PDF

Le Conseil National d’installation du PS s’est tenu le samedi 17 novembre 2012 à la Mutualité. L’objet de ce 1er Conseil National après le Congrès de Toulouse était, pour nous, de revenir sur nos principes, de rappeler notre identité, et de dire de quelle manière nous envisagions l’avenir. Aussi, ai-j’ai tenu, dans mon intervention, à rappeler nos fondamentaux sur la rénovation de la vie publique.

L’objet de ce Conseil National était également d’installer les instances nationales. Notre sensibilité est représentée par une équipe paritaire de 23 personnes, (dont la liste est jointe) et dont la diversité et l’engagement militant sont une richesse pour le PS. Au bureau national, la motion sera représentée par 3 personnes : Jean-Louis Bianco, Benoit Joseph et moi même. Dans ces instances, nous devrons être vigilants, pro-actifs et constructifs pour faire aboutir le combat engagé, notamment à propos de la rénovation de la vie publique.

En effet, nous nous sommes battus prioritairement sur le non-cumul des mandats, la parité, l’ouverture du PS et sur la déontologie. Le rapport Jospin portant sur le non-cumul des mandats et la déontologie s’inscrit dans la perspective que nous avons engagée dès le début de ce Congrès mais il reste encore beaucoup à faire. Je ne citerai ici que quelques uns des points principaux : ce rapport n’envisage pas, par exemple, la question du non-cumul dans le temps. Pourtant, un parlementaire ayant déjà effectué 2 mandats ne devrait pas pouvoir se représenter, tant pour des raisons de respiration démocratique que pour éviter les réflexes clientélistes. La parité n’a pas été non plus abordée alors même que le  PS pourrait utilement en faire l’un de ses principes éthiques, au delà des dispositions législatives qui existent déjà.

Nous devrons donc continuer à nous battre pour défendre nos principes fondateurs, tout en poursuivant et en élargissant notre réflexion à d’autres sujets politiques clés pour notre avenir : la politique économique et les incitations à la croissance, la politique énergétique et le développement durable, l’avenir de notre système éducatif et la question de la cohésion sociale, sont quelques unes des pistes de réflexion et de mobilisation que nous tracerons.

S’agissant de notre  du secrétariat national, il n’est pas encore constitué dans sa totalité, puisqu’il y manque les secrétaires nationaux adjoints mais d’ores et déjà, le 1er secrétaire a proposé à Jean-Louis Bianco d’être chargé, auprès de lui, des questions européennes et m’a demandé de prendre en charge les questions économiques et en particulier l’industrie. Nous avons demandé 2 secrétaires nationaux adjoints, en insistant sur nos valeurs : rénovation et développement durable. J’espère que, dans les semaines  à venir, nous serons entendus. Par ailleurs, je vous informerai, périodiquement, des points à l’ordre du jour des réunions des instances nationales. Le premier secrétariat national devrait se tenir la semaine prochaine.

Par ailleurs, nous vous proposerons, prochainement, de mettre en place une structuration de notre sensibilité tant au niveau national que fédéral. Il importe en effet que nous puissions nous organiser pour développer nos idées et nos propositions. A cet effet, nous lançons un nouveau nom pour notre sensibilité qui n’est plus une motion mais un groupe politique qui s’appelle : « Pour un parti d’avenir », indiquant ainsi que nous porterons aussi notre attention sur la rénovation du PS et de la vie politique en général sans pour autant que notre champ d’intervention ne s’y cantonne. Bien entendu, nous vous proposerons, dans les semaines à venir, de constituer, avec vos correspondants en région et dans les fédérations, des groupes de travail sur les grandes problématiques politique, économiques et sociales actuelles.

La dynamique est enclenchée, notre équipe, soudée, énergique et fraternelle, vous attend pour que, tous ensemble, nous soyons plus forts.

Amitiés socialistes,

Juliette Méadel

You are here Accueil